Défi PKJ Janvier 2017

defi-pkj-01

Je me lance dans le Défi PKJ de janvier. Les 30 défis me parlent et je pense que déjà avec ma lecture en cours, de nombreux seront validés.
Le principe est de relever une liste de 30 défis avec nos lectures. A la fin du mois, nous comptabilisons le nombre de challenge que l’on a complétés et avoir notre score. De plus, nous pouvons réaliser plusieurs défi le même jour et avec une seule lecture.

LA LISTE DES CHOSES À FAIRE EN JANVIER 2017 :

1) Lire une histoire romantique.

2) Lire un livre PKJ.

3) Avoir un coup de cœur. 
J’ai eu un coup de cœur pour « Les Pierres Elfiques de Shannara » de Terry Brooks.

4) Il y a une scène du nouvel an dans votre lecture en cours.

5) Partager votre avis avec PKJ sur un livre PKJ.

6) Lire un roman que vous aviez très envie de découvrir. 
J’avais très envie de découvrir « Les Pierres Elfiques de Shannara », pour débuter la série télé.

7) Parler du #DéfiPKJ sur les réseaux sociaux. 
J’en ai parlé sur la page du blog avec le hashtag.

8) Un des personnages de votre lecture est un artiste.

9) On mentionne un château dans l’histoire. ☑ 
Je crois que le Palais des Elessedil est parfois appelé un château.

10) Le livre que vous lisez ne se passe pas de nos jours. ☑  
La saga « Shannara » se déroule dans un futur où la technologie a été remplacé par la magie.

11) Vous rencontrez un personnage génial dans votre lecture. ☑  
Oui !!! J’ai carrément craqué pour Ander Elessedil et pour Stee Jans, deux personnages de « Les Pierres Elfiques de Shannara ».

12) Le livre que vous lisez n’a ni noir ni bleu sur sa couverture.

13) Les initiales du héros de votre lecture sont deux fois la même lettre.

14) Un feu d’artifice est représenté sur la couverture ou il y a une scène de feu d’artifice dans le livre.

15) Lire un nouvel auteur qui vous a été recommandé.

16) Le titre de votre lecture fait précisément 17 lettres.

17) Le héros de votre livre a moins de 18 ans.

18) Il y a un retournement de situation que vous n’avez pas vu venir. ☑  
La fin dans « Les Pierres Elfiques de Shannara ».

19) Le héros prend/tente de prendre des bonnes résolutions.

20) Prendre au moins une bonne résolution livresque (ex: lire plus, tenir un budget livres, faire des défis, faire baisser sa PAL…) ☑  
Pour ne pas me décourager, j’ai plus appelé ça un défi livresque. J’ai décidé de lire TOUTE la saga de « Shannara » sur 2017-2018.

21) Lire un livre présent dans votre PAL depuis plus de 3 mois.

22) Les personnages du livre ont froid.

23) Lire un livre de plus de 400 pages. ☑  
Je lis actuellement « L’Enchantement de Shannara » de Terry Brooks, qui dans l’Intégrale fait 428 pages.

24) Croisez le mot « lumière » dans une lecture. 
« Le matin arriva rapidement. Sa pâle lumière argentée filtra à travers les brumes de l’aube, chassant les ombres vers l’ouest. » page 1036, Shannara : La trilogie originale de Terry Brooks.

25) Les héros de votre livre sont bien habillés/ont fait un effort vestimentaire.

26) Vous aimez beaucoup la couverture de votre lecture en cours. ☑  
J’aime beaucoup la couverture de l’Intégrale « Shannara : La trilogie originale », avec le côté un peu médiéval de l’architecture.

27) Le héros de votre livre a un petit boulot/fait un stage. ☑  
Oui, dans « Les Pierres Elfiques de Shannara », Will Ohmsford suit une formation de guérisseur.

28) Proposer à quelqu’un de choisir votre prochaine lecture et s’y tenir.

29) Le héros de votre livre est en fuite/traqué/poursuivi. ☑  
Oui. C’est le cas dans « Les Pierres Elfiques de Shannara », et c’est aussi le cas dans ma lecture en cours « L’Enchantement de Shannara ».

30) L’histoire se passe à plus de 7 000 km de chez vous. ☑  
De mémoire les Quatre Terres sont les États-Unis d’Amérique (tout du moins, dans l’ancien monde), habitant sur la côte ouest de la France, cela fait donc plus de 7000 km de chez-moi.

defi-pkj-01-2017-1

 

Publicités

Les Pierres Elfiques de Shannara de Terry Brooks

couverture-shannara-blog
Fait partie de :
 Shannara  (2/26)
Nb. pages : 483 (1435 Intégrale)
Date de parution : 16 septembre 2015
Éditions : J’ai Lu
Format : Semi-poche | Intégrale 1
Prix : 16.90 €
Genre : Fantasy

Résumé :
L’Ellcrys, le fabuleux arbre magique des elfes, se meurt. Avec lui disparaît l’enchantement ancestral qui maintenait fermée la barrière entre notre monde et celui des démons ; ces derniers ont une revanche à prendre. Le dernier espoir des nations repose sur les épaules de la jeune elfe Amberle. Elle doit emporter une graine de l’Ellcrys dans un endroit mystérieux afin de générer une nouvelle force protectrice pour le monde, et le temps presse ! Wil Ohmsford sera désigné pour l’accompagner dans cette quête périlleuse. Mais les démons ne l’entendent pas de cette oreille, et envoient à leurs trousses le plus redoutable d’entre eux : le Faucheur. L’Ellcrys doit survire, mais à quel prix…



Mon avis :
Chose que je ne fais jamais, j’ai enchaîné deux livres d’une même saga. Et chose que je fais encore moins, c’est attaquer une saga de plus de sept livres, n’aimant pas les sagas à rallonge. Mais cette saga fera clairement exception à cette règle, étant donné le superbe univers qui pourrait être développé par la suite.

Dans ce deuxième livre se déroulant cinquante ans après le tome 1, on suit Wil Ohmsford, qui se trouve être le petit fils de Shea Ohmsford. Wil souhaite devenir guérisseur et aura bataillé pour arriver à être formé par les meilleurs, jusqu’au jour où Allanon vient le trouver et le persuade de le suivre pour protéger une jeune femme pouvant sauver les Quatre Terres. Ainsi commence cette grande aventure.

Comme pour le premier tome, c’est dès les premières pages, que j’ai été happée par l’histoire et l’écriture. Je me suis encore une fois délectée des descriptions dont je ne me lasse jamais, qu’il s’agisse des paysages, des lieux, des créatures, des personnages, ou de leur pensées, et même celles des batailles. On a dès le début quelque chose d’important qui arrive, et cela a contribué au fait que là encore, je n’ai pas pu lâcher ce récit. Et ici, plus de copier/coller du Seigneur des Anneaux ; Terry Brooks à parfaitement commencé à développer son propre univers auquel j’adhère complètement.

On retrouve très peu de personnages du précédent livre. Je n’en citerais que deux, pour le reste, je parlerais des principaux, mais vous commencez à avoir l’habitude.
Wil Ohmsford est donc le petit fils de Shea Ohmsford. Il a donc lui un héritage elfique de par son grand-père. J’ai apprécié son personnage, qui plus que tout souhaite devenir guérisseur et dont les plans vont être chamboulés par l’arrivée d’Allanon. Tout comme j’ai apprécié sa détermination, le fait qu’il ne recule pas devant le danger, son ingéniosité qui par moment pouvait aggraver la situation même si au départ l’idée était bonne. J’ai aussi beaucoup aimé sa relation avec Amberle.
Amberle est la petite fille d’Eventine Elessedil, roi des elfes. Elle a décidé de s’exiler de son pays sans donner d’explications à sa famille, et est partie s’occuper d’enfants dans un petit village des Terres du Sud, pour leur apprendre entre autre à respecter la Terre. J’ai eu un peu de mal au début, puisqu’elle est assez peu bavarde, ne parlant quasiment que de plantes ou étant renfermée. Le fait de ne pas vouloir retourner chez elle en est un grand facteur. Elle reste cependant très indépendante tout au long du voyage et fini par s’ouvrir un peu et c’est là que j’ai commencé à m’attacher un peu à elle.
Ils croisent le chemin d’Eretria, une vagabonde charmeuse, incroyablement belle, qui ne manque pas de culot et qui n’hésite pas à essayer de charmer Wil.
Allanon, pour sa part est toujours aussi mystérieux, même si je suis certaine à présent que si j’avais un peu plus fait attention à ce qu’il a dit et fait tout au long du roman, j’aurais peut-être percé un peu plus de ses mystères. Il reste toujours aussi habile dans le choix de ses mots, pour persuader les gens de se rallier à sa cause.
Ander Elessedil est le fils cadet du roi des elfes. Il est de loin mon préféré dans ce livre. Il aime les livres, ne s’encombre pas du protocole dû à son rang de prince et est patient et est diplomate. J’ai aimé le fait qu’il soit partagé entre ce qu’il ressent et le fait qu’il y ait un faussé qui se creuse de plus en plus entre lui et son frère aîné avec lequel il était portant proche dans le passé ; en ajoutant le fait qu’il n’est pas doué pour exprimer ses sentiments à son père, qui semble avoir une préférence pour son frère Arion qui ne semble avoir beaucoup d’hostilité envers lui.
Stee Jans est le commandant du régiment libre de la Légion. Je ne le considérerai pas comme un personnage principal, mais il se trouve qu’il arrive à la deuxième place dans mes personnages préférés des Pierres Elfiques de Shannara. J’ai aimé sa loyauté envers un peuple qui n’est pas le sien et surtout sa résistance ; c’est un homme qui semble invincible et qui est prêt à sacrifier sa vie pour sauver les autres.

En ce qui concerne l’histoire, cette fois, plus de déjà vus et de scènes sortant tout droit du Seigneur des Anneaux. C’est d’ailleurs peut-être ce qui fait que j’ai plus apprécié ce roman au premier. J’ai même eu des surprises, et surtout à la fin. J’ai trouvé cette fin tellement géniale et surprenante… et pourtant, je fini par me dire que j’aurais dû m’en douter vu tous les indices éparpillés ; mais non, j’étais tellement dans l’univers, avec les personnages et ce qui leur arrivait que je n’ai absolument rien vu venir. J’ai également apprécié que l’on ait plus de révélations concernant les différentes races des Quatre Terres et l’histoire de ce monde post-apocalyptique.

Ce deuxième tome est pour moi une réussite et un coup de cœur. Les personnages sont toujours le point fort, ainsi que les relations entre les personnages que ce soit du côté de la famille Elessedil ou des compagnons de Wil.
J’évite pourtant d’enchaîner les livres appartenant à une même trilogie/saga, mais c’est avec empressement que je vais de suite me plonger dans la lecture de L’Enchantement de Shannara.

Coup de coeu

__
__

L’Épée de Shannara de Terry Brooks

couverture-shannara-blog
Fait partie de :
 Shannara  (1/26)
Nb. pages : 522
Date de parution : 16 septembre 2015
Éditions : J’ai Lu
Format : Semi-poche | Intégrale 1
Prix : 16.90 €
Genre : Fantasy

Résumé :
Lorsque Shea Ohmsford vit pénétrer l’étranger dans l’auberge, il sentit que son destin venait de basculer. Qui aurait pu deviner qu’il était, lui, le paisible demi-elfe vivant au sein de sa famille d’adoption à Valombre, le dernier héritier de la lignée de Jerle Shannara ? Jerle, dont l’épée permit, il y a cinq cent ans de cela, de détruire le maléfique Roi-Sorcier Brona et ses hordes démoniaques. Or voilà qu’il se murmure, dans les lointaines Terres du Nord, que le Roi-Sorcier est de retour, et qu’il réunit ses armées pour déferler à nouveau sur le monde. Seul un descendant de Jerle, portant la légendaire épée de Shannara, pourrait défaire le mal. Shea acceptera-t-il cet oracle trop grand pour lui ?



Mon avis :
J’ai eu envie de me lancer dans l’univers de Shannara, suite à l’annonce de la série TV Les Chroniques de Shannara, qui commence au tome 2. Comme d’habitude, j’ai mis un temps fou à le sortir de ma PAL, jusqu’à l’arrivée du Blu-ray il y a quelques semaines.

On suit Shea Ohmsford, dernier héritier de Shannara, qui va se voir embarquer malgré lui dans une aventure semblable sur bien des points au Seigneur des Anneaux de J.R.R. Tolkien. Cependant, malgré les ressemblances il y a tout de même du très bon.

J’ai dès les premières pages été attirée par l’écriture. Les descriptions ne sont pas de trop ; j’ai même en quelque sorte eu l’impression que les paysages, les décors décrits étaient des personnages  à part entière. Je n’arrivais plus à décrocher de ce récit. L’action met un certain temps à débuter, mais cela ne m’a pas du tout gêné, au contraire. J’aime bien que les récits de Fantasy débutent lentement.

Les personnages sont extrêmement attachants. Il n’y en a pas un que je n’ai pas aimé, à part peut-être le Roi-Sorcier. Je me méfiais de certains, mais pas au point de ne pas les aimer.
Tout d’abord, j’ai beaucoup aimé Shea, l’héritier de Shannara, qui au départ mène une vie des plus normales à Valombre, où il tient une auberge en compagnie de son père et de son frère. Il doute beaucoup tout au long de l’aventure et même à la fin, mais j’ai beaucoup aimé son évolution et sa relation avec son frère.
En second, j’ai envie de parler d’Allanon, sans qui Shea n’aurait rien découvert sur sa lignée. Allanon est un personnage mystérieux, sûrement celui qu’il l’est le plus et le reste toujours un peu à la fin du livre, même s’il est vrai que nous avons quelques révélations à son sujet. Son côté mystérieux, m’a fait à de nombreuses reprises m’interroger à son sujet et à propos de ses motivations.
J’ai ensuite beaucoup apprécié les deux frères Elfes, Durin et Dayel. J’ai aimé leur complicité et l’innocence et la fraîcheur de Dayel, le frère cadet. C’est d’ailleurs pour le cadet que j’ai eu une préférence.
Menion Leah est un de mes autres préférés. J’ai beaucoup aimé son humour, son côté aventurier, son amitié avec Shea et ses différents avec Flick, le frère de Shea.
Comme d’habitude, je termine avec le personnage que j’ai le plus aimé du livre : Balinor, le commandant de la Légion Frontalière. Il aura vraiment été mon personnage coup de cœur de ce premier roman. Ce sont à la fois, sa force, son courage, sa loyauté, l’amour qu’il porte à son frère, son père et surtout à son royaume qui m’ont fait craquer pour le frontalier.
Je ne parle ici que de ceux qui sont mes préférés, car il y a de nombreux personnages que l’on suit tout au long du roman – ils sont une quinzaine, si je n’en oublie pas. Cela allégera ma chronique et permet également de garder un peu de suspens.

L’histoire a de nombreux déjà vus, puisque certaines scènes sont quasi identiques à celles du Seigneur des Anneaux. Je conçois très bien que la ressemblance puisse empêcher certains lecteurs d’apprécier le roman ; cependant, pour ma part cela n’a pas été le cas. Certes, il y a d’énormes ressemblances avec l’oeuvre de J.R.R. Tolkien, mais j’ai réussi à voir ce qu’il y avait derrière et autour. L’histoire est distillée tout au long du roman, laissant quelques passages avec du mystère et/ou du suspens, même si parfois on se doute bien de la tournure que tel passage va prendre. Sur la fin du roman, on sent que Terry Brooks se détache de l’histoire de Tolkien et tend à développer son propre univers. Je reste persuadée que les prochains romans se déroulants dans l’univers de Shannara sauront se détacher de l’univers de Tolkien.

J’ai donc beaucoup aimé ce livre, malgré le sentiment de lire par moments Le Seigneur des Anneaux. L’auteur aura su s’écarter des parallèles à Tolkien, pour commencer à trouver sa propre identité. Pour moi, les personnages sont l’un des points forts de ce roman, avec les lieux et ce mélange de fantasy et de post-apocalyptique qui sera peut-être plus exploité dans la suite de la saga.
C’est avec plaisir que je continuerais la saga.

__
__

Mass Effect Foundation, Volume 1

mass-effect-foundation-vol1-blog

Fait partie de : Mass Effect Foundation (1/3)
Histoire : Mac Walters
Dessins / couleurs : Tony Parker & Omar Francia / Michael Atiyeh
Caractères : Mac Walters
Nb. pages : 96
Date de parution : 18 février 2014
Éditions : Dark Horse
Prix : –
Genre : Science-Fiction / Comics / Gaming
Langue : Anglais

Résumé :
Brillant, impitoyable et secret, l’Homme Trouble tient une grande partie de la galaxie à sa portée, pourtant avec toutes les resources dont il peut se vanter, un objectif lui échappe – un soldat d’élite, un Spectre imparable, et un symbole d’inspiration : le Commandant Shepard. Entre en scène l’Agent Rasa, espion le plus ingénieux et rusé de l’Homme Trouble. Ciblant Urdnot Wrex, Ashley Williams et Kaidan Alenko, elle utilisera les membres de l’équipage du SSV Normandy pour poursuivre sa mission – faire plier le commandant à la volonté de son maître.
[Traduction perso.]



Mon avis :
Ce comics était dans ma wish-list depuis quelques mois, déjà. Et il se trouve que Nathoue Lecture me l’a offert pour mon anniversaire il y a quelques jours de cela.
Du coup, si tu passes par là, je te remercie énormément ! Je ne pensais pas être aussi surprise avec ce comics.

Dans ce volume-ci, on trouve Tony Parker et Omar Francia aux dessins. Personnellement, j’ai eu un léger problème avec les dessins et principalement avec la représentation des personnages. Il se trouve que j’ai reconnu certains personnages de loin ou grâce à leur combinaison/armure (je pense surtout à Ashley et le premier personnage dont je tairais le nom). Cependant, d’un autre côté, j’ai tout de même apprécié les dessins. Les décors sont super, on reconnaît bien l’univers Mass Effect et certains lieux existants dans les jeux vidéos, et même les personnages hors personnages déjà connus sont très bien dessinés (les autres aussi, juste pas vraiment ressemblants de près).

Les personnages connus de l’univers Mass Effect sont au nombre de neuf, dont seulement deux que l’on n’a jamais aperçu dans les jeux (si je n’oublie personne). Je ne parlerais ici que des quatre principaux.
Je ne parlerais pas de l’Agent Rana en détail, pour laisser la surprise à ceux qui seraient intéressés par le comics et auraient également joué aux jeux. Parce que c’est une référence à l’un des opus de la trilogie et que c’est l’élément qui m’a le plus surpris.
Ensuite, on retrouve notre très cher Urdnot Wrex. et c’est là que l’on va apprendre comment et à qui l’on doit notre rencontre avec Wrex dans le jeu. Je ne m’attendais pas non plus à ce détail. Mais rassurez-vous, Wrex reste fidèle à lui-même, avec son légendaire franc parlé et il m’a encore bien fait rire par moment.
Puis arrive Ashley Williams. Je m’attendais à ne pas trop apprécier ce numéro qui lui est consacré, mais ça c’est mieux passé que prévu. Je l’ai plutôt appréciée dans le récit qu’elle a fait de ce qui s’est produit sur Eden Prime, alors que dans Mass Effect 1, je ne l’aimais absolument pas. Cela vient peut-être du fait qu’elle n’a pas parlé d’aliens, je ne sais pas.
Finalement, nous retrouvons Kaidan Alenko alors qu’il était sur la station Gagarine lorsqu’il faisait partie du projet vivant à accélérer le développement des biotiques. Et là, on découvre un autre Kaidan, celui qu’il était avant l’incident sur la station.

En ce qui concerne les intrigues, je les ai aimés toutes les quatre, avec une grosse préférence pour celle liée à l’Agent Rasa et à Wrex. Surtout car je savais ce qui était arrivé à Kaidan dans les grandes lignes, donc j’ai préféré les histoires qui me donnaient un nouveau point de vue sur ces deux situations en question. Pour l’intrigue tournant autour d’Ash, je l’ai également préférée à celle de Kaidan, parce qu’elle apporte quelque chose d’inédit.
Je ne dirais pas grand chose d’autre sur les intrigues, car ce sont des histoires très courtes et je préfère laisser la surprise plutôt que de quasi tout révéler.

Ce comics aura été une très très bonne surprise et je remercie encore Nathalie de me l’avoir offert. C’est avec plaisir, que j’ai découvert de nouvelles choses concernant des personnages que j’adore, des situations que je connais pour certaines et que je verrais à présent d’un autre œil.

__
__

Ascension de Drew Karpyshyn

mass-effect-tome-2-ascension-blog

Fait partie de : Mass Effect (Tome 2/4)
Nb. pages : 304 (epub)
Date de parution : avril 2012
Éditions : Milady
Prix : 8.20 € – eBook : 5.99€
Genre : Science-Fiction / Gaming

Résumé [peut contenir des spoilers] :
La scientifique Kahlee Sanders a quitté l’Alliance interstellaire pour rejoindre le projet Ascension, destiné à aider les enfants « biotiques », véritables génies, à exploiter leurs extraordinaires pouvoirs. L’élève la plus prometteuse de ce programme est Gillian Grayson, une enfant de douze ans quasi-autiste. Or, Kahlee ignore que cette fillette est devenue bien malgré elle un pion de l’organisation hors-la-loi, Cerberus, qui sabote le programme en menant sur les élèves des expériences illégales.
Quand les sinistres projets de Cerberus sont révélés, Gillian et son père prennent la fuite vers les systèmes Terminus, qui ne sont régis par aucune loi. Déterminée à protéger Gillian, Kahlee les accompagne. Elle ignore que le père de l’enfant est en réalité un agent de Cerberus. Pour sauver Gillian, Kahlee devra voyager jusqu’aux confins de la galaxie et affronter de redoutables ennemis. Mais comment tirer une fillette des griffes de son propre père ?



Mon avis :
Avec la sortie très prochainement du prochain jeu Mass Effect, des nouveaux romans, tout comme de l’Intégrale qui sortira en 2017 chez Milady/Bragelonne, j’ai eu envie de continuer ma lecture de cette saga qui enrichie l’univers étendu et dont j’avais beaucoup aimé le premier. Ce fut un plaisir de retrouver un personnage du premier roman.

L’écriture (traduction) de Drew Karpyshyn est toujours fluide et je n’ai encore une fois pas eu de mal à entrer dans l’histoire. J’ai également beaucoup aimé la narration omnisciente associée au changement de personnage. Ça apporte différents points de vue et ça apporte un plus à cette histoire, je trouve.

On retrouve ici Kahlee Sanders, ancienne scientifique Humaine de l’Alliance, travaillant à présent à l’Académie Grissom et fait partie du Projet Ascension. Je l’ai beaucoup plus aimer que dans le précédent roman. Elle fait toujours ce qu’elle croît juste et tient beaucoup aux enfants qu’elle aide et surveille.
Paul Grayson, fait partie d’une organisation pro-humaine et est lui-même connu pour être légèrement xénophobe. C’est également le père de Gillian, élève de l’Académie. Je n’ai pas aimé son personnage. Non pas parce qu’il était mal écrit ou autre, non. Simplement à cause de ses actes, de ses préjugés, de sa dépendance au sable rouge qui ne joue pas en sa faveur dans certaines situations. Mais surtout également parce qu’il parce qu’il adhère à 100% aux croyances de cette organisation pro-humaine. C’est cette association de petites choses qu’est et que fait Grayson, qui m’empêchent de l’apprécier.
Si l’on continue avec ceux que je n’apprécie pas, il y a Pel, un mercenaire travaillant également pour cette fameuse organisation pro-humaine. Pourtant, c’était bien parti, avec son personnage. Certes, Pel est lui aussi xénophobe comme la plupart de ceux travaillant pour cette organisation, mais j’avais l’impression qu’il avait un bon fond. Mais ça, c’était avant qu’il fasse une chose qui ne m’a pas plu du tout. Depuis ce moment là, je ne l’ai plus apprécié.
Je me suis ensuite assez rapidement attachée à Gillian Grayson, une fillette autiste qui s’avère être biotique et élève de l’Académie Grissom et du Projet Ascension (1). J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de cette fillette de 12 ans au sain de l’Académie.
Je terminerais par mon personnage préféré du livre. Hendel Mitra, est un ancien soldat de l’Alliance et le chef de la sécurité sur le Projet Ascension. Je ne l’ai pas apprécié dès le début, se montrant principalement bourru et strict. Mais son côté loyal et surtout protecteur vis-à-vis des enfants m’a fait l’apprécier, en plus de l’amour qu’il porte à Gillian. J’ai fini par comprendre pourquoi il agissait comme il le faisait et cela m’a fait l’apprécier encore plus.

L’histoire est toujours à la hauteur des jeux de base et ici, elle apporte un sacré complément par rapport à certains éléments des jeux, notamment concernant cette organisation pro-humaine, mais surtout concernant les Quariens, dont on sait peu de choses sur leur culture au sein de la flotte nomade. C’est ce qui fait que les Quariens sont devenus ma deuxième espèce alien préférée dans l’univers Mass Effect et m’a complètement fait changer de point de vue sur ces humanoïdes vivants de manière nomade et mal vus par les autres espèces de notre galaxie.
Les références à notre personnage du jeu font sourire et m’ont donné en quelque sorte l’impression de faire partie du livre, tout comme les mentions de ce qui se passe à la fin du jeu Mass Effect 1.

J’ai donc vraiment beaucoup aimé ce livre, que j’ai préféré au tome 1, tant à cause du personnage de Hendel que des informations sur les Quariens, qui sont pour moi deux gros points positifs à ce roman qui s’intègre parfaitement aux jeux. Je serais tentée de le mettre en coup de cœur, mais ce ne serait pas raisonnable. Quoique allez, semi-coup de cœur ! C’est tranché… histoire de le mettre au-dessus du précédent.

(1) Le Projet Ascension est un projet de l’Alliance permettant de développer  et d’étudier de jeunes biotiques. Les biotiques sont des personnes – humaines ou non – ayant des capacités spéciales telles que la lévitation, la télékinésie ou bien encore la création de barrière protectrice, parmi tant d’autres. Chez les humains, la biotique se manifeste chez les sujets ayant été exposés à l’élément zéro. Je ne vais pas en dire plus, c’est expliqué plus en détail dans le livre, j’explique juste le concept rapidement.

___

___
Avis des partenaires :

_____
_____
_____

Challenge de l’Amitié Littéraire avec Nathoue Lecture

Ce challenge m’a été proposé par ma meilleure amie Nathalie, du blog et de la chaîne Nathoue Lecture. Il n’est vraiment pas contraignant, et en plus ce n’est pas nous qui choisissons nos lectures.

Qu’est-ce que le challenge de l’amitié littéraire ?
C’est un challenge qui se fait à deux (ou même plusieurs), pour lequel il s’agit de choisir un nombre de livre donné, dans la Pile à Lire de son binôme. Cette liste de livres est à lire sur une période donnée et peut être lue ou non dans l’ordre donné.

Notre challenge ?
Avec Nathalie, nous avons choisi de lire 6 livres sur une période de 6 mois, soit un livre par mois, pour nous permettre de lire d’autres livres à côté du challenge. Nous avons également décidé de lire les 6 livres choisis dans l’ordre donné, afin de corser un peu plus le challenge.


Voici donc les livres que m’a choisi Nathalie et l’ordre dans lequel elle me les a donné :
 Sans titre 1

 

L’article de Nathalie pour le challenge se trouve ici ! Pour sa vidéo, c’est par ici  :

_____

_____

Dragon Age : The World of Thedas, Vol.1

World of Thedas Vol1 BLOGFait partie de : Dragon Age : The World of Thedas (Tome 1/2)
Auteurs : Joanna Berry, Sheryl Chee, David Gaider, etc…
Dessinateurs : Nick Thornborrow, Joy Ang, Tyshan Carey, etc…
Nb. pages : 184
Date de parution : 30 avril 2013
Éditions : Dark Horse
Prix : 36,00 € (Relié/Hard cover)
Genre : Fantasy/Gaming/Encyclopédie

Résumé : Conçu de façon attrayante, illustré avec des centaines de pièces d’art des créateurs des jeux, voici le guide définitif pour l’oeuvre d’art de Dark Fantasy de BioWare ! Pour les nouveaux arrivants dans l’univers de Dragon Age, ce volume complet vous met à jour sur tout ce que vous devez savoir à propos des régions, des religions, des monstres, de la magie et bien plus. Pour les fans dévoués, l’épique oeuvre de fantasy de BioWare n’a jamais révélé autant de secrets de manière aussi complète. Ce tome dramatique, accessible et beau, illumine les recoins les plus sombres des Tréfonds aux recoins les plus illusoires de l’Immatériel, emmenant les lecteurs dans un voyage à travers l’un des univers fantasy les mieux construit de notre temps !

Traduction perso.



Hessarian_andrasteMon avis : J’ai été tentée par ce livre uniquement disponible en anglais, après avoir terminé les jeux vidéo Dragon Age. Comme je souhaitais approfondir mes connaissances concernant ce magnifique univers, je n’ai pas résisté très longtemps.

Les personnages des jeux (principaux ou non), ne sont pas présentés dans ce livre. Il faudra aller voir le volume 2, pour cela. Ici, on se concentre sur la naissance de Thédas tel qu’on le connait aujourd’hui à l’âge du Dragon. On y suit l’évolution Historique, politique, religieuse, ainsi que celle des peuples et créatures de Thédas. On y trouve aussi, un aspect tournant autour de la magie selon les peuples et les races. Ce qui permet de discerner leurs différences.
C’est un livre vraiment très complet, mais qui ne va pas jusqu’aux très gros spoilers (il contient un spoiler concernant la fin du jeu Dragon Age II). Il convient donc parfaitement à quelqu’un qui souhaite découvrir l’univers très riche de Dragon Age, et conviendra tout autant aux fans des jeux vidéo, qui souhaitent en apprendre plus concernant le continent sur lequel ils évoluent in game.

Pour moi, ce livre est un chef-d’œuvre ! Je connais l’univers des jeux (que j’ai rejoué deux ou trois fois pour certains) et j’ai trouvé ce livre vraiment passionnant. J’avais l’impression d’ouvrir un livre d’Histoire/Géo qui traitait d’un monde existant réellement. J’ai trouvé cela passionnant, même la partie sur les religions (parce qu’en jeu, c’était compliqué entre la religion principale et moi) que j’ai trouvé vraiment très intéressante et qui m’a fait voir certaines choses d’une autre manière.
Bref, si vous aimez la fantasy qui explore de manière détaillée et approfondie son univers très riche et bien construit, laissez-vous tenter par l’univers Dragon Age. Vous ne devriez pas être déçu !

__

Coup de coeu

__

Illustration coup de cœur de ce volume :

Andraste_triptych

Avis des partenaires :