Frankenstein de Mary Shelley

9782266196772FSNb. pages : 355
Date de parution : 1er Mai 2009
Éditions : Pocket
Prix : 3.90 €
Genre : Science-fiction

Résumé :
16 juin 1816. L’orage gronde. Dans une ville cachée au milieu des arbres, sur les bords riants du lac de Genève, une petite société s’ennuie. Il y a deux poètes, Byron et Shelley, leurs compagnes, Claire et Mary, un médecin, Polidori. On se raconte d’horrifiques histoires, selon la mode du temps. On décide même d’en écrire. Dans la nuit, la jeune Mary – elle n’a pas encore dix-neuf ans – ne peut dormir : elle rêve d’un  » hideux fantasme d’homme « . Quelques jours plus tard naissent Victor Frankenstein et sa créature. Récit d’une inquiétante nouveauté, vite porté à la scène, très souvent ensuite à l’écran. Devenu si mythique que, dans l’esprit du public qui a oublié Mary Shelley, le créateur et sa créature se sont confondus.



Mon avis :
Pour commencer, un point important : Victor Frankenstein (Frankenstein), n’est pas la créature, mais celui qui a créée le monstre.
Maintenant, que ce point assez flou dans certains esprits est clairement expliqué, passons à la suite.

J’adore l’écriture de Mary Shelley ! Ce livre est magnifiquement bien écrit et pationnant. Le langage soutenu, c’est vraiment mon truc.
Ce roman est superbe ! On a d’abord une vue extérieure sur le personnage, grâce aux lettres de Robert Walton, puis le récit dont le narrateur est Victor Frankenstein lui-même, il y a encore le récit fait par la créature.Tout cela en alternance jusqu’à la fin.
Et oui, j’ai éprouvé de la compassion pour Victor Frankenstein, qui est loin de l’image de savant fou, que l’on peu trouver dans certains films.
Un point positif, je trouve, c’est qu’il n’y a pas de réelle description physique de Victor Frankenstein et donc, le lecteur peut l’imaginer comme bon lui semble. Le second point positif est que les chapitres ne sont pas très longs, ce qui permet une assez bonne structure au livre.
Le personnage de Victor Frankenstein, mon préféré ! Un être sensible et passionné par la science, qui après avoir donner vie à la créature, qui cause la mort sur son passage, par vengeance, va éprouver beaucoup de remords. Le scientifique finira par lui aussi sombrer dans la haine et la vengeance après que sa créature ait tué deux personnes qui lui étaient chères.
On est donc assez loin du savant-fou !
La créature est également assez différente de ce à quoi je m’attendais. Le récit que le montre fait de ce qu’il a vécu depuis sa création, m’a également fait éprouver de la compassion. Il n’est au fond pas si méchant que je le pensais et aspire juste à vivre une vie normale, malgré les réactions que le monde a envers son apparence, jusqu’à ce qu’une autre mauvaise expérience ne le pousse à la haine et à la vengeance, le poussant à vouloir retrouver son créateur à qui il voudra demander un service en échange de sa disparition. Victor à l’écoute du récit de son monstre, sera partagé entre la pitié et la haine.
Ce mélange, tout comme une grande réflexion, auront été la cause de bien des malheurs pour Victor, qui dans un sens, s’en voudra d’avoir saboté son travail et la promesse qu’il avait fait à sa créature.
Une très bonne lecture et un coup de cœur. Le premier de l’année 2013 !
______
Coup de coeu
______
Bande annonce du film :

 ______

 ______

Publié le 03/02/2013 sur l’ancien blog : Les Lectures de Roxy.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s