L’Âme du Mal de Maxime Chattam

Fait partie de : La Trilogie du Mal (Tome 1)
Nb. pages : 517
Date de parution : 11 mars 2004
Éditions : Pocket
Prix : 7,30 €
Genre : Thriller

Résumé du livre :
Le bourreau de Portland, qui étouffait et vitriolait ses victimes avant de les découper, est mort. Pourtant, le carnage continue, identique. L’inspecteur Joshua Brolin, qui avait mis ce monstre hors d’état de nuire d’une balle dans la tête, doit aujourd’hui poursuivre son double. Cette fois l’espoir n’est plus permis : le Mal est une grande famille et ses frères sont légion…



Mon avis :
Comme lors de mes précédentes lectures des romans de Maxime Chattam, j’ai été happée dès les premières pages.
L’écriture de l’auteur a su me charmer comme à chaque fois. Je suis complètement conquise par les tournures de phrases et le style de l’auteur.

L’histoire m’a tout de suite attirée. Premièrement parce que je m’intéresse beaucoup à ce qui touche aux tueurs en série (fictifs ou non), sans pour autant arriver à vraiment m’explique lorsque l’on me demande « pourquoi les tueurs en série ? ». Deuxièmement, car l’histoire prend place aux États-Unis, pays que j’aime beaucoup, sans l’avoir malheureusement visité.
J’ai été happée par l’histoire et l’intrigue du début à la fin. Et ce qui me surprend toujours avec les romans de Maxime Chattam que j’ai lus, c’est que tout semble si réel, tellement plausible que ça en devient presque effrayant. Les descriptions sont complètes et on s’imagine très bien certaines scènes, même si quelques fois on aimerait bien éviter d’avoir l’image en tête. Cependant, c’est l’une des choses que j’aime dans les romans de Maxime Chattam, qu’il s’agisse de Thrillers ou non. De plus, autre point qui apporte au déroulement de l’histoire, c’est l’explication de certaines procédures, qu’il s’agisse de la police, de l’aspect médico-légal ou de certains points en lien avec ésotérisme.

Les personnages sont excellents. Je me suis beaucoup attachée au personnage de Joshua Brolin, que j’avais aperçu dans un autre roman un peu plus récent de l’auteur. Je me suis aussi attachée au personnage de Juliette. Mais les autres personnages secondaires ou non sont tout aussi mis en scène et j’ai aussi beaucoup aimé Larry Salhindro.
Ce que j’ai beaucoup aimé également, c’est en quelque sorte l’alternance de point de vue, tout en restant sans narration à la première personne. En effet, cela donne du rythme à l’histoire, bien qu’il y ait déjà pas mal de rythme de par ce qui s’y déroule tout au long du roman.

Ce fut donc une lecture vraiment surprenante et que j’ai vraiment appréciée. C’est avec plaisir que je vais me plonger dans la suite de cette trilogie, écrite par mon auteur Français préféré.

Petit plus : Après avoir terminé cette lecture, je me suis précipitée pour me renseigner sur deux livres évoqués dans « L’Âme du Mal » et je pense me laisser tenter, car Maxime Chattam m’a vraiment donné envie de m’intéresser d’un peu plus près à ces deux ouvrages, tout autant pour essayer de cerner un peu plus la psychologie du tueur, que pour enrichir mes connaissances très limitées concernant l’ésotérisme.

Publicités

Une réflexion sur “L’Âme du Mal de Maxime Chattam

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s