Révélation de Drew Karpyshyn

mass-effect-révélationminiFait partie de : Mass Effect (Tome 1/4)
Nb. pages : 379
Date de parution : 16 février 2012
Éditions : Milady
Prix : 8.20 €
Genre : Science-Fiction / Gaming

Résumé :
Les sociétés les plus avancées de la galaxie dépendent toutes de la technologie des Prothéens, une espèce disparue il y a environ cinquante mille ans. Après la découverte d’équipements prothéens sur Mars en 2148, l’humanité, la plus jeune des espèces interstellaires, se lance aux quatre coins de l’Univers et lutte pour se faire une place au sein de la communauté galactique.

Aux confins de l’espace colonisé, le contre-amiral et héros de guerre de l’Alliance, David Anderson, explore les décombres d’une base de recherche militaire top-secrète. Les ruines sont jonchées de cadavres. Qui a attaqué la base et pourquoi ?
Kahlee Sanders, la jeune scientifique mystérieusement disparue quelques heures avant le massacre de ses collègues, est le principal suspect. Mais sa traque suscite plus d’interrogations que de réponses. Anderson, associé à un agent extraterrestre à qui il ne peut se fier, et poursuivi par un implacable assassin, lutte contre l’impossible sur des mondes inconnus et découvre une sinistre conspiration. De celles qui peuvent vous coûter la vie…



Mon avis :
J’ai eu le plaisir d’effectuer la lecture de ce tome en lecture commune avec Nathalie, du blog Nathoue Lecture.
C’est avec grand plaisir que je me suis replongée dans l’univers de Mass Effect, qui se trouvent être mes jeux préférés. Alors retrouver certains personnages, certains lieux et certaines planètes de la saga, avant les événements du tout premier jeu, c’est tout simplement excellent.

L’écriture est fluide et je n’ai pas eu de mal à entrer dans l’histoire. Mais j’avoue que de connaître d’avance l’univers et les personnages doit aider un peu.
Le prologue permet de mettre en place une partie du contexte politique, de poser les personnages principaux et de se familiariser de nouveau avec le vocabulaire de la saga. Dès le premier chapitre, on entre dans le vif du sujet. L’histoire se met en place, et on reconnait bien l’univers Mass Effect qui me plaît tant.

David Anderson est militaire de l’Alliance, décoré de nombreuses médailles, héros de guerre, il a un bon instinct et il est attentif aux personnes avec lesquels il travail. Il appartient à l’espèce Humaine. C’est un personnage que j’aime beaucoup, parce que j’ai surtout pas mal côtoyé le personnage dans les jeux, même si dans ce roman, il y a je trouve de quoi s’attacher à lui.
Kahlee Sanders est une scientifique Humaine de l’Alliance, qui n’hésite pas à faire ce qu’elle croît juste. J’ai bien aimé son personnage, mais sans plus. Je l’ai tout de même trouvée moins développée qu’Anderson.
Saren est un Turien membre des Spectres, réputé pour être impitoyable et pour son utilisation de méthodes assez discutables. C’est le personnage que j’adore détester.
J’ai trouvé que le trio de personnages était assez équilibré et apportait de bonnes choses.

L’histoire est à la hauteur des jeux de base et apporte un petit complément tout à fait appréciable concernant le passé de nos trois personnages et de certains éléments des jeux. On comprend un peu mieux comment on en est arrivé à ce stade, dans le jeu Mass Effect 1, et pourquoi l’Alliance et l’espèce Humaine ont une certaine réputation auprès des autres espèces et des entités politiques.
La seule petite chose qui m’a manqué, c’est de ne pas pouvoir influencer l’histoire et les personnages comme dans les jeux. Mais ce n’est rien de grave, dans un sens, les personnages l’ont fait pour moi.

Donc, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, qui m’a permis de replonger dans un univers prenant et passionnant que j’avais découvert grâce aux jeux vidéo du même nom. Et ce fut un plaisir d’entrer dans le passé d’Anderson, Kahlee et Saren.
À présent, j’ai envie d’allumer ma PS3, et de passer toute ma soirée à jouer à Mass Effect 1.

___

___
Avis des partenaires :
Nathoue Lecture
_____

Publicités

Partials de Dan Wells

PartialsFait partie de : Partials (Tome 1/3)
Nb. pages : 522
Date de parution : 02 octobre 2013
Éditions : Albin Michel
Collection : Wiz
Prix : 19.50 €
Genre : Science-Fiction / Dystopie

Résumé :
2076. La guerre contre les Partials, ces êtres génétiquement modifiés, a décimé la quasi-totalité de la planète. Quarante mille humains survivent sur l’île de long island sous la férule d’un Sénat autoritaire tandis que le virus RM reste sans antidote. Les nouveaux-nés vivent moins d’une journée, si ce n’est quelques minutes. La population déjà très éprouvé est désormais traumatisée par la loi espoir: toute jeune fille dès 18 ans, aura l’obligation de tomber enceinte.
Le combat de Kira Walker, étudiante en médecine, commence à cet instant. Ses ennemis ne sont pas les Partials mais le RM. Son obsession ne concerne pas la dérive fasciste du Sénat mais une folle hypothèse scientifique. Kira décide de suivre son intuition au risque de devenir une hors-la-loi ou que les Partials ne la tuent…



Mon avis :
Je ne me souviens plus s’il était dans ma wish-list. Mais ce dont je suis certaine, c’est que ce livre m’a été offert par Nathalie du blog Nathoue Lecture à Noël dernier. Alors franchement, merci beaucoup, car j’ai vraiment beaucoup aimé ce premier tome !

Ce livre est un vrai page-turner. J’ai aimé la façon dont l’auteur nous embarque dans un monde futuriste, pas si éloigné du notre (61 ans seulement), dévasté par la guerre contre des êtres génétiquement modifiés, nommés les Partials. Même s’il est vrai que l’on ne sent pas l’oppression et de difficultés que des rescapés pourraient avoir.

Les personnages ne sont pas tous développés de manière égale, ce qui peut se comprendre en fonction de leur importance. Kira est celle qui nous livre son point de vue tout au long du roman, par le biais de quelques pensées. Même si parfois elle m’a un peu énervé, je l’aime bien. On sent qu’elle s’implique dans son rôle d’étudiante en médecine, qu’elle est sous le poids de la loi Espoir qui la touchera bientôt. Mais d’un autre côté, je l’ai trouvé un peu trop mature pour son âge (même si je pourrais en dire autant de certains autres personnages). Mais ça ne m’a pas vraiment gêné, car j’en ai oublié son âge et je me suis plongée à 100% dans son histoire.
Un autre personnage que j’ai beaucoup aimé, et ce dès le début, il s’agit de Jayden. Cependant, je l’ai trouvé assez peu développé et moins présent par rapport à d’autres personnages secondaires. J’aurais vraiment aimé le voir un peu plus ou tout du moins en apprendre un peu plus sur lui.
Et contrairement à Jayden, je ne suis pas fan de Marcus qui lui aussi n’est pas extrêmement développé. Peut-être que si j’en avais appris un peu plus sur lui, que je l’avais vu plus souvent, ça aurait coller un peu plus avec lui. Nous verrons cela dans la suite.

L’histoire, m’a beaucoup intéressée. Le début met bien en situation, on découvre le contexte politique, les difficultés rencontrées par les survivants regroupés sur l’île, le virus RM, les conditions de vie des survivants. Cependant, une petite chose m’a un peu gênée dans ce début. Les habitants de l’île sont dirigés par un gouvernement qui est sensé être autoritaire et ressemblant à une dictature, mais je n’ai pas ressenti cette dureté politique que l’on pourrait facilement attendre de ce genre de régime politique. Tout comme la disponibilité des ressources. C’est sensé être un monde quasi détruit et ils ne manquent presque de rien et semble ne pas avoir de problèmes pour avoir de l’électricité (même si elle est principalement utilisée par certaines institutions). Voilà juste ce qui m’a gêné.
Malgré ceci, l’histoire est prenante et dès que l’intrigue se met en place, j’ai été complètement dedans. Je trouve que tout se suit.
Et la fin. Mais quelle fin ! Je ne m’attendais pas à quelque chose comme ça, et ça ma vraiment donné envie d’attaquer Fragments.

En conclusion, une histoire prenante, avec des éléments très intéressants. Malgré des manques au niveau des personnages et quelques petites gênes au niveau du régime politique et de la disponibilité des ressources sur l’île, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre qui n’est pas passé loin du coup de cœur.

___

___
Avis des partenaires :
_____