Révélation de Drew Karpyshyn

mass-effect-révélationminiFait partie de : Mass Effect (Tome 1/4)
Nb. pages : 379
Date de parution : 16 février 2012
Éditions : Milady
Prix : 8.20 €
Genre : Science-Fiction / Gaming

Résumé :
Les sociétés les plus avancées de la galaxie dépendent toutes de la technologie des Prothéens, une espèce disparue il y a environ cinquante mille ans. Après la découverte d’équipements prothéens sur Mars en 2148, l’humanité, la plus jeune des espèces interstellaires, se lance aux quatre coins de l’Univers et lutte pour se faire une place au sein de la communauté galactique.

Aux confins de l’espace colonisé, le contre-amiral et héros de guerre de l’Alliance, David Anderson, explore les décombres d’une base de recherche militaire top-secrète. Les ruines sont jonchées de cadavres. Qui a attaqué la base et pourquoi ?
Kahlee Sanders, la jeune scientifique mystérieusement disparue quelques heures avant le massacre de ses collègues, est le principal suspect. Mais sa traque suscite plus d’interrogations que de réponses. Anderson, associé à un agent extraterrestre à qui il ne peut se fier, et poursuivi par un implacable assassin, lutte contre l’impossible sur des mondes inconnus et découvre une sinistre conspiration. De celles qui peuvent vous coûter la vie…



Mon avis :
J’ai eu le plaisir d’effectuer la lecture de ce tome en lecture commune avec Nathalie, du blog Nathoue Lecture.
C’est avec grand plaisir que je me suis replongée dans l’univers de Mass Effect, qui se trouvent être mes jeux préférés. Alors retrouver certains personnages, certains lieux et certaines planètes de la saga, avant les événements du tout premier jeu, c’est tout simplement excellent.

L’écriture est fluide et je n’ai pas eu de mal à entrer dans l’histoire. Mais j’avoue que de connaître d’avance l’univers et les personnages doit aider un peu.
Le prologue permet de mettre en place une partie du contexte politique, de poser les personnages principaux et de se familiariser de nouveau avec le vocabulaire de la saga. Dès le premier chapitre, on entre dans le vif du sujet. L’histoire se met en place, et on reconnait bien l’univers Mass Effect qui me plaît tant.

David Anderson est militaire de l’Alliance, décoré de nombreuses médailles, héros de guerre, il a un bon instinct et il est attentif aux personnes avec lesquels il travail. Il appartient à l’espèce Humaine. C’est un personnage que j’aime beaucoup, parce que j’ai surtout pas mal côtoyé le personnage dans les jeux, même si dans ce roman, il y a je trouve de quoi s’attacher à lui.
Kahlee Sanders est une scientifique Humaine de l’Alliance, qui n’hésite pas à faire ce qu’elle croît juste. J’ai bien aimé son personnage, mais sans plus. Je l’ai tout de même trouvée moins développée qu’Anderson.
Saren est un Turien membre des Spectres, réputé pour être impitoyable et pour son utilisation de méthodes assez discutables. C’est le personnage que j’adore détester.
J’ai trouvé que le trio de personnages était assez équilibré et apportait de bonnes choses.

L’histoire est à la hauteur des jeux de base et apporte un petit complément tout à fait appréciable concernant le passé de nos trois personnages et de certains éléments des jeux. On comprend un peu mieux comment on en est arrivé à ce stade, dans le jeu Mass Effect 1, et pourquoi l’Alliance et l’espèce Humaine ont une certaine réputation auprès des autres espèces et des entités politiques.
La seule petite chose qui m’a manqué, c’est de ne pas pouvoir influencer l’histoire et les personnages comme dans les jeux. Mais ce n’est rien de grave, dans un sens, les personnages l’ont fait pour moi.

Donc, j’ai vraiment beaucoup aimé ce livre, qui m’a permis de replonger dans un univers prenant et passionnant que j’avais découvert grâce aux jeux vidéo du même nom. Et ce fut un plaisir d’entrer dans le passé d’Anderson, Kahlee et Saren.
À présent, j’ai envie d’allumer ma PS3, et de passer toute ma soirée à jouer à Mass Effect 1.

___

___
Avis des partenaires :
Nathoue Lecture
_____

Publicités

3 réflexions sur “Révélation de Drew Karpyshyn

  1. En effet, connaître les personnages et l’univers déjà avant aide un peu, au début j’avais peur d’être complètement paumée x). Mais comme tu l’as dit le prologue permet de mettre en place le contexte politique, du coup c’est facile à suivre ^^’.

    Moi aussi j’ai trouvé que Kahlee Sanders n’était pas assez développée.
    Et j’adore ce que tu as dit sur Saren… c’est exactement pour ça que je l’aime bien (à croire que je préfère toujours le côté obscur de la Force XD).

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s