Ascension de Drew Karpyshyn

mass-effect-tome-2-ascension-blog

Fait partie de : Mass Effect (Tome 2/4)
Nb. pages : 304 (epub)
Date de parution : avril 2012
Éditions : Milady
Prix : 8.20 € – eBook : 5.99€
Genre : Science-Fiction / Gaming

Résumé [peut contenir des spoilers] :
La scientifique Kahlee Sanders a quitté l’Alliance interstellaire pour rejoindre le projet Ascension, destiné à aider les enfants « biotiques », véritables génies, à exploiter leurs extraordinaires pouvoirs. L’élève la plus prometteuse de ce programme est Gillian Grayson, une enfant de douze ans quasi-autiste. Or, Kahlee ignore que cette fillette est devenue bien malgré elle un pion de l’organisation hors-la-loi, Cerberus, qui sabote le programme en menant sur les élèves des expériences illégales.
Quand les sinistres projets de Cerberus sont révélés, Gillian et son père prennent la fuite vers les systèmes Terminus, qui ne sont régis par aucune loi. Déterminée à protéger Gillian, Kahlee les accompagne. Elle ignore que le père de l’enfant est en réalité un agent de Cerberus. Pour sauver Gillian, Kahlee devra voyager jusqu’aux confins de la galaxie et affronter de redoutables ennemis. Mais comment tirer une fillette des griffes de son propre père ?



Mon avis :
Avec la sortie très prochainement du prochain jeu Mass Effect, des nouveaux romans, tout comme de l’Intégrale qui sortira en 2017 chez Milady/Bragelonne, j’ai eu envie de continuer ma lecture de cette saga qui enrichie l’univers étendu et dont j’avais beaucoup aimé le premier. Ce fut un plaisir de retrouver un personnage du premier roman.

L’écriture (traduction) de Drew Karpyshyn est toujours fluide et je n’ai encore une fois pas eu de mal à entrer dans l’histoire. J’ai également beaucoup aimé la narration omnisciente associée au changement de personnage. Ça apporte différents points de vue et ça apporte un plus à cette histoire, je trouve.

On retrouve ici Kahlee Sanders, ancienne scientifique Humaine de l’Alliance, travaillant à présent à l’Académie Grissom et fait partie du Projet Ascension. Je l’ai beaucoup plus aimer que dans le précédent roman. Elle fait toujours ce qu’elle croît juste et tient beaucoup aux enfants qu’elle aide et surveille.
Paul Grayson, fait partie d’une organisation pro-humaine et est lui-même connu pour être légèrement xénophobe. C’est également le père de Gillian, élève de l’Académie. Je n’ai pas aimé son personnage. Non pas parce qu’il était mal écrit ou autre, non. Simplement à cause de ses actes, de ses préjugés, de sa dépendance au sable rouge qui ne joue pas en sa faveur dans certaines situations. Mais surtout également parce qu’il parce qu’il adhère à 100% aux croyances de cette organisation pro-humaine. C’est cette association de petites choses qu’est et que fait Grayson, qui m’empêchent de l’apprécier.
Si l’on continue avec ceux que je n’apprécie pas, il y a Pel, un mercenaire travaillant également pour cette fameuse organisation pro-humaine. Pourtant, c’était bien parti, avec son personnage. Certes, Pel est lui aussi xénophobe comme la plupart de ceux travaillant pour cette organisation, mais j’avais l’impression qu’il avait un bon fond. Mais ça, c’était avant qu’il fasse une chose qui ne m’a pas plu du tout. Depuis ce moment là, je ne l’ai plus apprécié.
Je me suis ensuite assez rapidement attachée à Gillian Grayson, une fillette autiste qui s’avère être biotique et élève de l’Académie Grissom et du Projet Ascension (1). J’ai beaucoup aimé suivre l’évolution de cette fillette de 12 ans au sain de l’Académie.
Je terminerais par mon personnage préféré du livre. Hendel Mitra, est un ancien soldat de l’Alliance et le chef de la sécurité sur le Projet Ascension. Je ne l’ai pas apprécié dès le début, se montrant principalement bourru et strict. Mais son côté loyal et surtout protecteur vis-à-vis des enfants m’a fait l’apprécier, en plus de l’amour qu’il porte à Gillian. J’ai fini par comprendre pourquoi il agissait comme il le faisait et cela m’a fait l’apprécier encore plus.

L’histoire est toujours à la hauteur des jeux de base et ici, elle apporte un sacré complément par rapport à certains éléments des jeux, notamment concernant cette organisation pro-humaine, mais surtout concernant les Quariens, dont on sait peu de choses sur leur culture au sein de la flotte nomade. C’est ce qui fait que les Quariens sont devenus ma deuxième espèce alien préférée dans l’univers Mass Effect et m’a complètement fait changer de point de vue sur ces humanoïdes vivants de manière nomade et mal vus par les autres espèces de notre galaxie.
Les références à notre personnage du jeu font sourire et m’ont donné en quelque sorte l’impression de faire partie du livre, tout comme les mentions de ce qui se passe à la fin du jeu Mass Effect 1.

J’ai donc vraiment beaucoup aimé ce livre, que j’ai préféré au tome 1, tant à cause du personnage de Hendel que des informations sur les Quariens, qui sont pour moi deux gros points positifs à ce roman qui s’intègre parfaitement aux jeux. Je serais tentée de le mettre en coup de cœur, mais ce ne serait pas raisonnable. Quoique allez, semi-coup de cœur ! C’est tranché… histoire de le mettre au-dessus du précédent.

(1) Le Projet Ascension est un projet de l’Alliance permettant de développer  et d’étudier de jeunes biotiques. Les biotiques sont des personnes – humaines ou non – ayant des capacités spéciales telles que la lévitation, la télékinésie ou bien encore la création de barrière protectrice, parmi tant d’autres. Chez les humains, la biotique se manifeste chez les sujets ayant été exposés à l’élément zéro. Je ne vais pas en dire plus, c’est expliqué plus en détail dans le livre, j’explique juste le concept rapidement.

___

___
Avis des partenaires :

_____
_____
_____

Publicités

La Cité des Morts de S.D. Perry

RE T3Fait partie de : Resident Evil (Tome 3/7)
Nb. pages : 306
Date de parution : 5 décembre 2014
Éditions : Milady
Collection : Gaming
Prix : 8.20 €
Genre : Horreur

Résumé : Chris Redfield, membre du commando d’intervention S.T.A.R.S. a disparu. Bien décidée à découvrir ce qui lui est arrivé, sa sœur, Claire, se lance à sa recherche. Sa route va croiser celle de Leon Kennedy, un jeune flic nouvellement affecté à Raccoon City. Mais suite à une tentative désastreuse d’Umbrella pour récupérer un dangereux agent mutagène, la ville est devenue une nécropole. La population tout entière n’est composée que de morts-vivants. Et ils sont tous… affamés.



Mon avis : En ce qui concerne ce livre, il est la suite du tome 1. Il est l’adaptation du jeu vidéo Resident Evil 2.

Ici, nous suivons Claire Redfield, qui arrive à Raccoon City pour rechercher son frère Chris dont elle n’a plus de nouvelles. Elle va croiser le chemin de Leon S. Kennedy, jeune policier, qui commence son premier jour de travail au sein de la police de Raccoon City. Leurs chemin vont se croiser et ils vont devoir tenter de survivre dans cette ville à présent infestée de zombies et leur route va croiser celle d’autres personnages bien connus des fans du jeu vidéo.

Les personnages sont bien entendu les mêmes que ans le jeu vidéo Resident Evil 2. On retrouve donc Claire Redfield que j’aime beaucoup, qui s’avère être une jeune femme forte et protectrice envers l’un des personnages, malgré sa peur. Ensuite, on retrouve Sherry Birkin, une petite fille de 12 ans qui a peur d’un monstre qui selon elle est pire que les zombies. J’ai vraiment beaucoup aimé son personnage. Le troisième personnage que l’on retrouve est la mystérieuse Ada Wong, que j’aime beaucoup aussi, principalement car c’est le personnage féminin le plus mystérieux. Et finalement, j’ai gardé le meilleur pour la fin : on retrouve Leon S. Kennedy. En effet, Leon est mon personnage préféré dans les jeux vidéo (je n’y ai joué qu’à partir de Resident Evil 4), alors c’est un immense plaisir de l’avoir retrouvé dans les livres qui retracent les tout premiers jeux. Il est donc encore bien jeune (21 ans) et à encore une part d’innocence, qu’il perds dans les autres opus. Mais il évolue déjà beaucoup, dans ce tome-ci. Il est également courageux et fort, il n’hésite pas non plus à sauver la vie des autres avant la sienne. Et pour finir j’adore son humour et ses sarcasmes. Je comprends pourquoi toutes les femmes qu’il rencontre dans Resident Evil craquent pour lui ! Voilà tous les aspects de la personnalité de Leon qui m’ont plus dans ce livre.

La narration est toujours identique à celle des précédents tomes, et ce genre de narration me plaît toujours autant, car cela permet entre autre de savoir ce que pensent vraiment les personnages dans telle situation, malgré la narration à la troisième personne.

La cité des morts est donc mon préféré de la saga, jusqu’ici. J’avoue que cela est dû aux personnages, mais surtout à Leon. Ce fut également un plaisir de découvrir ce jeu par l’intermédiaire du livre et donc de faire en sorte que certains éléments des jeux auxquels j’ai joué par la suite deviennent un peu plus clair.

La Crique de Caliban de S.D. Perry

RE T2Fait partie de : Resident Evil (Tome 2/7)
Nb. pages : 248
Date de parution : 19 septembre 2014
Éditions : Milady
Collection : Gaming
Prix : 8.20 €
Genre : Horreur

Résumé : La dernière intervention des S.T.A.R.S. a tourné au fiasco, et on les relève aussitôt de l’enquête qui leur a coûté six de leurs membres.
Pourtant, le commando d’intervention spécial n’est pas prêt à baisser les bras ; il faut mettre un terme aux agissements d’Umbrella, l’organisme qui pratique des expériences génétiques très dangereuses, et dont le virus mis au point ne cesse de se répandre…
Mais que pourront les quelques survivants face à une telle corporation, et surtout face à leur abominable virus qui ne cesse de se répandre et de faire toujours plus de victimes ?



Mon avis : Ce livre-ci est hors série, concernant les jeux vidéo. L’auteur s’est inspirée de l’univers mais à gardé certains personnages.

Nous suivons Rebecca et David Trapp, de la branche des S.T.A.R.S. du Maine, qui vont partir dans le Maine pour enquêter sur un autre laboratoire de la multinationale Umbrella.

L’histoire se déroule peu de temps après les événements de La Conspiration d’Umbrella. L’action est soutenue, il se déroule plein de choses, mais comme les personnages présent dans ce tome ne sont pas mes préférés de la saga des jeux Resident Evil, j’ai peut-être un peu moins accroché à cause de cela. Mais j’ai tout de même passé un bon moment de lecture.
En ce qui concerne les personnages, j’ai beaucoup aimé John et Steve et leur traits d’humour qui ne sont pas forcément placés au bon endroit. Mais c’est ce qui m’a plus : le décalage entre leurs touches d’humour et la situation sérieuse et dangereuse.

On retrouve toujours ce qui me plaît dans ces livres : la narration à la troisième personne et le changement régulier de point de vue des personnages, qui permet de suivre chaque personnage principal tout en faisant des incursions dans leurs pensées.
L’écriture est toujours aussi fluide, le livre se lit très vite.

J’ai donc préféré le premier tome à celui-ci, mais j’ai tout de même apprécié ma lecture qui s’encre bien dans l’univers Resident Evil, tout en ayant été complètement inventé par l’auteur.

Avis des partenaires :

La Conspiration d’Umbrella de S.D. Perry

Resident Evil Tome 1Fait partie de : Resident Evil (Tome 1/7)
Nb. pages : 277
Date de parution : 21 août 2014
Éditions : Milady
Collection : Gaming
Prix : 8.20 €
Genre : Horreur

Résumé : Raccoon City. Déjà 4 cadavres en un mois, tous victimes de ceux qu’on a surnommés les « tueurs cannibales », parce que les corps ont chaque fois été en partie dévorés. Le dernier espoir de la ville pour endiguer cette violence sans précédent n’est autre que la fameuse escouade des S.T.A.R.S. Cette petite unité d’élite est censée pouvoir parer toute éventualité… mais face à l’horreur qui les attend dans un manoir à l’abandon, il est bien possible qu’elle se trouve cette fois totalement dépassée.



Mon avis : Je n’ai jamais joué au premier Resident Evil, sur lequel le jeu est basé. Cependant, j’ai vu tous les films et je vous assure que cela n’a rien à voir. Mais ce livre m’a vraiment beaucoup plu.

L’histoire se déroule à Raccoon City, où des meurtres sont commis par des « tueurs cannibales », et après deux mois, l’unité d’élite des S.T.A.R.S. est appelée pour se charger de l’enquête. L’équipe Bravo est envoyée survoler la forêt de la ville, mais quelque chose semble s’être produit durant leurs recherches, puisque l’équipe Alpha perd le contact avec les Bravo. L’équipe Alpha va aller les secourir et essayer de trouver ce qui a bien pu se dérouler sur place.

Les personnages sont bien entendu les mêmes que dans le jeu. On retrouve donc Chris, Jill, Barry et Wesker. Comme dit plus haut, je n’ai jamais joué au premier jeu, donc je ne connaissais que très peu les différents personnages, à part Chris, que j’ai croisé dans d’autres jeux de la franchise. Il y a un personnage auquel je me suis attachée, il s’agit de Barry Burton, dont j’ai beaucoup aimé l’humour, même si c’est plus visible au début du livre. Mais aussi un peu à cause de ce qui lui arrive au cours de l’histoire et de voir comment il allait gérer cela. Ensuite, peut-être que j’ai été influencée par le film « Resident Evil Retribution », dans lequel j’ai découvert le personnage de Barry que j’avais adoré, même si on n’apprend rien sur lui dans ce film, son personnage m’avais beaucoup plu et j’avais beaucoup aimé le choix de l’acteur. Puis, au contraire, je n’ai pas aimé le personnage de Wesker, mais j’ai bien aimé le détester. Je n’expliquerais pas en détail pourquoi c’est un personnage que je n’ai pas aimé, pour ne pas dire trop de choses sur le déroulement du livre. Au départ, je l’aimais bien, puis par la suite, j’ai commencé à moins l’apprécier, au fur et à mesure de ce qu’il faisait.

Le rythme du livre est assez rapide, et ne donne pas le temps de s’ennuyer. Cela est dû à la narration à la troisième personne et au changement régulier de point de vue des personnages, ce qui fait que l’on suit chaque personnage tout au long de l’avancement de l’histoire avec en plus quelques petites incursions dans leurs pensées. L’écriture (via la traduction), n’est pas exceptionnelle, mais ça se lit très vite. J’avais beaucoup de mal à reposer le livre. Pour ce qui est de la fidélité avec le jeu et les événements qui s’y déroulent, je laisserais les fans du premier jeu vidéo en parler, puisque je n’y ai pas joué. J’ai préféré lire le livre avant de me lancer dans le remake HD du premier jeu. Donc, lorsque j’aurais terminé d’y jouer, je ferais peut-être un petit article en complément de celui-ci, pour faire une rapide comparaison entre les deux.

Finalement, c’est une bonne surprise, étant donné qu’au départ, je ne m’attendais pas à aimer autant ce livre. Les personnages m’ont plu et j’ai aimé les découvrir un peu plus. C’est donc sans surprises que je commence de ce pas la lecture du tome 2.

______ Avis des partenaires :